Science & rationalisme

Autonomie des chercheurs et des mondes savants
Militer pour la science.
Les organisations rationalistes en France 1930-2005
Ed. Ehess 2019
mpscouv.jpeg

Cet ouvrage paru au printemps 2019 propose une histoire des organisations rationalistes en France depuis 1930.

Certains savants considèrent que la science s'arrête aux portes des laboratoires. D'autres passent leur temps à promouvoir auprès des citoyens "l'esprit scientifique", estimant que la science n'est pas seulement une profession mais le pilier d'un espace public reposant sur la vérité. C'est à ces derniers que s'intéresse ce livre, qui cherche à rendre compte des conditions sociales et intellectuelles de l'engagement public des savants en faveur de la science et du rationalisme.

En effet, même si les organisations rationalistes décrites dans cet ouvrage dépassent rarement le millier d'adhérents, elles constituent pour les sciences sociales un objet qui permet de poser des questions inversement plus larges que celles que leur taille ou leur relative confidentialité pourraient laisser supposer. Elles donnent à voir comment, et par quels processus la "vérité" ou la "défense de la science" peuvent être durablement érigées en argument politique et mobilisées dans l'espace public par les amateurs de science ou par les savants eux-mêmes, d'une manière différente de génération en génération, des combats anticléricaux des années 1930 jusqu'aux débats sur le principe de précaution au début du XXIe siècle.

Enquêter :
de quel droit ?
Ed. du Croquant, 2009

Dans ce livre co-dirigé avec Frédéric Neyrat, nous revenons sur la question de l'autonomie de la recherche en sciences sociales face à la judiciarisation des rapports sociaux et notamment sur la question des procès faits aux chercheurs.

Face aux normes éthiques et aux règles juridiques qui régissent la vie privée ou la propriété intellectuelle, les sociologues et plus largement tous les chercheurs en sciences sociales, se voient de plus en plus souvent opposer les droits des personnes enquêtées ou d'autres principes supérieurs, jusqu'à subir parfois une menace sur la réalisation de leur enquête ou sa publication. Cet ouvrage a pour objet ces tensions entre droit à l'enquête et droit des enquêtés, ce croisement conflictuel entre la légitimité scientifique et différents registres possibles de mise en suspens de l'enquête. Il est aussi l'occasion de faire le point sur les droits que peuvent faire valoir les chercheurs en sciences sociales mais aussi leurs devoirs face à une judiciarisation des rapports sociaux qui pourraient menacer à terme leur autonomie.

diefackel.jpeg
Préface et entretien pour les
Premiers jours de l'inhumanité
Hors d'Atteinte, 2019

Une des premières publications de la nouvelle maison d'édition Hors d'Atteinte est un livre de Jacques Bouveresse intitulé Les premiers jours de l'inhumanité. Le livre est préfacé et suivi d'un entretien que j'ai réalisé avec Marie Hermann.

Il est facile de se réclamer d'un positionnement philosophique de type rationaliste mais encore faut-il préciser ce que signifie ce type de positionnement lorsque vient l'heure de parler d'écologie ou de féminisme. L'entretien avec Jacques Bouveresse est notamment l'occasion d'aborder l'essor dans le débat public des discours autour de la "collapsologie".

bilmgkbfakmfnbef.png
Autres publications sur le sujet depuis 2010

Depuis 2010, j'ai publié plusieurs papiers ou tribunes sur l'autonomie de la recherche :

 

- Avec Thibaud Boncourt, Raphaëlle Branche, Christel Coton, Marielle Debos, Mathias Delori, Chowra Makaremi et Christophe Wasinski, "Pour des recherches sur la guerre indépendantes", Carnet Zilsel, juin 2018.

- Entretien avec Thierry Dominici, "Des sciences sociales sous surveillance. Récit d'une enquête sociologique interrompue par un juge d'instruction", Carnet Hypothèses de l'Association française de sociologie, mars 2016.

 

- « Le Simmel de Freund. Sociologie d’une importation sélective », in Denis Thouard et Bénédicte Zimmermann, Georg Simmel : Le parti pris du Tiers, Paris, CNRS éditions, 2017, pp. 33-55.


• Avec Frédéric Neyrat, « Le chercheur saisi par le droit : l’enquête et les sciences sociales en procès ?” », in Sylvain Laurens et Frédéric Neyrat (dir.), Enquêter, de quel droit ? Menaces sur l’enquête en sciences sociales, Bellecombe en Bauges, éditions du Croquant, 2010.

CONTACT MAIL

Vous pouvez m'écrire à

Sylvain Laurens

Centre Maurice Halbwachs

48 Bd Jourdan

75014 Paris

Mentions légales

Ce site est hébergé par Wix.com.

ADRESSE

Pour m'écrire il suffit d'envoyer un mail à nom@ehess.fr en remplaçant "nom" par laurens

LIENS